Diamants

Diamants de couleurs les plus célèbres

diamants de couleurs les plus célèbres

 

Couleurs captivantes et inégalable brillance, les diamants de couleur sont les pierres les plus prisées de la planète.  Chaque diamant de couleur est unique au monde. A l’état naturel, seulement 1 diamant sur 10 000, est un « fancy color », ou diamant de couleur. Attention à ne pas confondre : quand on parle de diamants blancs, l'expression "couleur du diamant" est utilisée pour définir la nuance de blanc sur une échelle de notation des degrés de blanc qui va du blanc incolore (D) au blanc fortement teinté jaune (M). 

 

Les diamants de couleur, extrêment rares, ont de tout temps suscité bien des convoitises, été à l’origine de complots, d’assassinats et de nombreuses légendes. Elles parent les têtes couronnées de ce monde ou appartiennent aux plus richissimes hommes d’affaires. Le monde des diamants est en effet un monde de légendes. Or ces légendes sont évidemment soutenues par des diamants de taille exceptionnelle, ceux qui sont nommés, jalousement gardés et sources de multiples mythes. Les plus célèbres ne sont pas sur le marché. Tout grand Etat en a dans ses trésors, et dans ses musées de prestige. Retour sur un fragment de ce que l’histoire du monde a de plus précieux…  

 

Diamants de couleur les plus mythiques :

 

Diamant bleu gris profond, le « Hope »

 

Ce diamant baptisé aussi le « Grand Diamant Bleu » pesait 112 carats à l’origine. Aujourd’hui, après diverses retailles au cours de son histoire, il pèse 45,52 carats. Il est sans doute l’un des diamants le plus célèbre au monde.

 

Au XVIIème siècle on l’appelait le « Bleu Tavernier », pour avoir été rapporté des Indes par Jean Baptiste Tavernier en 1668 lors de son sixième et dernier voyage. Acquis en 1669 par le roi Louis XIV comme joyau de la couronne Française, il est retaillé par Jean Pittan en 1672 en forme de cœur, à 69 carats : il change de nom et devient le « Bleu de France ». Cette pierre extraordinaire a une réputation terrifiante : il a porté malheur à tous ceux qui l’ont possédé, sauf au Roi Soleil qui survécut 46 ans à son achat. Mais Tavernier mourut ruiné, dévoré par des chiens et Louis XVI et Marie-Antoinette, ces derniers propriétaires français, moururent comme on le sait, guillotinés.

 

En 1792, le diamant disparaît lors du vol du Garde-meuble national et réapparaît en 1824 à une vente aux enchères à Londres. Il fut renommé « Hope » après avoir été vendu à la famille Hope, des richissimes banquiers : il est aussi retaillé en forme coussin et descendu à 45,52 carats. Tous connurent des destins des plus tragiques, entre ruine et décès prématurés, ce qui renforça le titre de malédiction du diamant Hope. La suite de l’histoire de ce diamant est une série de légendes dans laquelle il est difficile d’être certain des faits. Apparemment, il passa de main en main, fut racheté par un Grec puis par un Turc, puis par Cartier.

 

En 1947, c’est le célèbre joaillier Harry Winston qui l’acheta pour l’offrir en 1958 à la ville de Washington, où il est toujours visible dans les vitrines du Smithsonian Institute of Washington. Il est d’ailleurs estimé et assuré à 350 millions de dollars et certifié par le GIA comme « Fancy Dark Grayish Blue » en couleur et VS1 en pureté.

 

Ce joyau inestimable est le deuxième objet d’art le plus visité dans le monde, juste après la Joconde exposée au Louvre à Paris. Il est dit que ce diamant exceptionnel aurait sans doute inspiré le « Cœur de l’Océan » qui apparaît dans le film Titanic et ressemble étrangement au diamant bleu de la Couronne de France…

 

diamant bleu Hope

 

Diamant Jaune Brun, le « Golden Jubilee »

 

Il serait actuellement le plus gros diamant taillé connu dans le monde ! D’une couleur jaune brun, il a été découvert en 1985 dans la mine Premier en Afrique du Sud, comme l’avait été le Cullinan. La pierre brute faisait au départ 755 carats, puis fut taillé par Gabi Tolkowsky et son poids passa alors à 545,67 carats. C’est aussi le record de la déperdition minimale après taille et polissage. Sa taille n’est pas conventionnelle : le tailleur l’a d’ailleurs qualifié de « coussin en forme de rose de feu », avec ses 148 facettes.

 

En 1997, le syndicat thaïlandais Thai Diamond Manufacturers Association l’a offert en présent au roi Rama IX de Thaïlande pour fêter les 50 ans de son règne. Il est aujourd’hui visible au Royal Thaï Palace de Bangkok, dans la salle du trône du temple doré de Pimammek.

 

diamant jaune Golden Jubilee

 

Le Diamant « Vert de Dresde »

 

Atteignant les 41 carats, c’est le plus gros diamant vert au monde. Il doit son nom à la capitale de la Saxe en Allemagne , Dresde où il est exposé depuis plus de 200 ans à la « Voûte Verte ».

 

Vraisemblablement originaire des mines de Golconde en Inde, son histoire est inconnue. Ce n’est qu’à partir du XVIIème siècle qu’on retrouve sa trace : en 1742, il est acheté 400 000 thalers par le roi Frédéric-Auguste II, prince-électeur de Saxe.

 

La pierre est de Type IIa, c’est à dire qu’elle est chimiquement pure.  Seulement 1% des diamants sont de cette qualité. Lors de sa mise en vente chez Christie’s à Genève en 2014, son prix a atteint 8 781 637 dollars ce qui révèle bien l’enthousiasme des acheteurs pour ces diamants de couleurs, rares et riches d’histoires.

 

Diamant vert de Dresde

 

Diamants de couleurs aux prix records :

 

Certains diamants découverts plus récemment ou acquis plus discrètement, repoussent encore les limites de la préciosité…

 

Le Diamant Rose, « Pink Star »

 

Le Pink Star est un diamant pesant 59,60 carats, classé en couleur comme étant Fancy Vivid Pink par le GIA (Gemological Institute of America). Le Pink Star a été découvert dans une mine en Afrique du Sud en 1999 et pesait 132,5 carats à l'état brut.

 

Le Pink Star est le plus gros diamant connu ayant été classé Vivid Pink. En raison de cette rareté exceptionnelle, 2 ans de travail ont été nécessaire pour pour tailler et révéler tous les feux de ce géant rose. Il a été dévoilé à Monaco le 29 mai 2003 lors d’une cérémonie publique. 

 

En Avril 2017, les 59.60 carats de ce diamant rose ont fait monter son prix de vente aux enchères à 71.2 millions de dollars US. L’heureux propriétaire est la compagnie joaillière Chinoise Chow Tai Fook.

 

diamant rose Pink Star

 

Le Diamant Rouge, le « Moussaief »

 

Le diamant de couleur rouge de Moussaieff est un diamant de 5.11 carats de taille triangulaire brillant (parfois appelé trillion ou trilliant) classé de couleur « Fancy Red » par le GIA (Gemological Institute of America). C'est le plus grand diamant rouge connu au monde, le plus rare de tous.

 

Ce diamant a été découvert dans les années 1990 par un agriculteur brésilien dans le fleuve Abaetezinho, dans une région connue sous le nom d'Alto Paranaiba. La pierre brute pesait 13,9 carats. Le joaillier israélien Moussaief, basé à Londres, le détient depuis 2001.

 

Sa valeur est estimée à 7 ou 8 millions de dollars et il a été présenté en 2003 dans le cadre de l'exposition "The Splendor of Diamonds" de la Smithsonian Institution, aux côtés de la De Beers Millennium Star et du Heart of Eternity.

 

Comment un diamant rouge prend-il sa teinte extrêmement rare parmi les diamants de couleur ?

Si l'azote ou le bore est responsable de la plupart des autres couleurs de diamants, c’est différent pour les diamants rouges. Comme des diamants incolores (blancs), les diamants de couleur rouge sont faits de carbone pur. Ainsi, au lieu de la présence d'impuretés, c'est une déformation dans la composition atomique de la pierre qui produit la couleur rouge. Cette faille structurelle est appelée déformation plastique et provoque le passage de la lumière à travers le réseau et sa courbure de manière à refléter la magnifique teinte rubis. Comme pour toute pierre de couleur, plus la teinte est intense, plus elle est rare et précieuse. L'intensité peut aller d'un diamant rose foncé à un rouge violacé.

 

Diamant rouge Moussaieff Red

 

Le diamant jaune, l’ « Allnat » 

 

L’Allnatt est un diamant coussin jaune de l’intensité la plus recherchée : soit un Fancy Vivid Yellow. Il pèse 101,29 carats et sa taille est de forme coussin. Ce diamant porte le nom d'un de ses détenteurs, le major Alfred Ernest Allnatt, soldat, sportif, mécène et bienfaiteur.

 

Les origines de l'Allnatt sont inconnues avant l'achat du diamant par le major Allnatt au début des années 1950. Après avoir acheté le diamant, il a chargé Cartier de le sertir. La création finale était une fleur en platine à cinq pétales, une tige et deux feuilles, toutes serties de diamants. L’Allnatt a été revendue aux enchères en mai 1996 par Christie's à Genève pour 3 millions de dollars. 

 

diamant jaune Allnat

 

L’histoire de l’humanité n’a pas finit d’entendre parler des diamants de couleur… Pour mieux comprendre ce qui fait la classification et le prix de ces pierres d'exception, nous vous invitons à découvrir notre page technique sur les diamants de couleur. Et pour bien comprendre l'origine de ces diamants, vous pouvez également lire notre article sur la différence entre un diamant de couleur naturelle ou artificielle.