Diamant Inde

diamant Inde diamant Bombay

Inde et diamants: entre héritage et modernité

 

L’Inde est le foyer de civilisations parmi les plus anciennes et au passé intimement lié à l’univers de la joaillerie. C’est un pays où l’extraction minière et la taille du diamant  reposent sur des savoirs faires ancestraux, qui lui profitent encore aujourd’hui.

 

Golconde plus ancienne exploitation diamantifère

 

Au XIIIème siècle, l’Inde était le seul fournisseur de diamant au monde et plus précisément la région actuelle d’Hyderabad. C’est la mine de Golconde, encore célèbre aujourd’hui pour l’incroyable qualité des diamants qui en étaient extraits, qui fut la principale source de l’époque.

 

Elle est notamment à l’origine du plus grand diamant de l’époque le Koh-I-Noor, qui fut offert à la reine Victoria d’Angleterre en cadeau par le dernier Maharaja de l'empire sikh.

 

Les diamants étaient considérés comme des cadeaux des Dieux puisqu’ils apportaient la richesse à la région. Ils étaient imagés dans les textes religieux sanskrits. Traditionnellement les femmes indiennes portaient à leurs mariages les plus splendides parures de diamants, symboles d’éternité et prospérité pour sa propriétaire.

Aujourd’hui Golconde est une ville en ruines mais l’Inde n’a pas pour autant cessé son histoire d’amour avec le diamant.

 

 Une transformation industrielle et communautaire

 

Les siècles passent et dans les provinces reculées indiennes, les mines viennent à s’épuiser. Les Maharajas avaient confié la tâche de sélectionner leurs plus belles pierres précieuses, aux Jaïns. La religion Jaïn est similaire à celles du Bouddhisme et de l'Hindouisme. Cette communauté religieuse indienne végétarienne prône la non-violence et l’honnêteté, tout en bénéficiant d’un statut privilégié, qui explique que ses membres soient, par tradition, banquiers, commerçants, et diamantaires. Les membres du Jaïnisme n’ont pas le droit de tailler eux même les pierres. Toutefois ils en viennent à maîtriser l’art du négoce du diamant.

 

L’extraction de diamant indienne déclinante et la découverte de gisements à l’étranger transformeront l’activité locale. En 1730, furent découverts les diamants brésiliens et au 19ème siècle, les diamants africains.

 

La taille et le négoce prennent le dessus au début du XXème siècle en Inde. L’ouverture sur le marché mondial et le commerce vers d’autres pôles du diamant comme Anvers permettent la dynamisation d’anciennes tailleries vers les années 1970.

 

Les années 1990 marquent l’affirmation totale de l’Inde, devenu un centre de taille et de polissage de diamant.

 

Bombay, et Surat pôles au service du marché mondial

 

Aujourd’hui, c’est la capitale Bombay et la ville de Surat, à 300 km au nord de cette dernière qui font le marché du diamant.

 

Ainsi, le plus grand centre de taille au monde est situé dans le quartier de Varachha, à Surat. Ce sont des indiens originaires de gujarat, pour la plupart de la même ville qui gèrent des milliers d'ateliers parfois encore très vétustes ou bien équipés des dernières technologies.

 

Si le nombre fait la force, un savoir-faire ancestral allié à de l’adaptabilité prévalent.

 

Les artisans taillent aussi bien des pierres de 0,01 carat, que des pierres de plus de 10 carats. Tous s'efforcent de faire ressortir le maximum de lumière en perdant le minimum de poids.

 

L’ensemble de la production locale circule par la bourse du diamant de Bombay où elle sera vendue. La Bharat Diamond Bourse (BDB) voit ainsi passer environ 90% de la production mondiale, puisque de nos jours les diamants sont pour la plupart taillés en Inde. 

 

Pour toute demande de prix et de devis pour du diamant venant d'Inde, veuillez nous contacter via la formulaire de demandes spéciales.