Diamants

Comment savoir si un diamant est vrai ou faux ?

distinguer le vrai du faux diamant

Le diamant est une matière extrêmement prisée et valorisée mais finalement assez peu connue et souvent source d’inquiétude pour les nouveaux acquéreurs : comment savoir si un diamant est vrai ou faux ? Vu le prix d’un diamant, acheter un faux au prix du vrai coûte très cher ! Nous avons repris ci-dessous les questions qui nous sont le plus posées en espérant y répondre avec le plus de clarté possible et en vous donnant quelques techniques pour vous aider à distinguer par vous-même le vrai du faux sans être un diamantaire ou un gemmologue expert en pierres précieuses. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter directement par téléphone ou par e-mail.

 

Quelle est la meilleure garantie que mon diamant soit un vrai ?

 

La meilleure preuve est le certificat d’authenticité délivré par un des trois laboratoires de gemmologie les plus reconnus mondialement : le GIA, le HRD et le IGI. Ces gemmologues expertisent le diamant et émettent sa carte d’identité précisant toutes ses caractéristiques de qualité ainsi que son authenticité. Avec ce certificat, vous êtes sûr que le diamant est un vrai diamant naturel. Sur i-diamants, nous commercialisons uniquement des diamants certifiés GIA, HRD et IGI. Si vous possédez déjà un diamant, dès lors qu’il pèse plus de 0,30 carat, sa valeur justifie que vous le fassiez expertiser par l’un de ces 3 laboratoires. Si vous désirez acheter un diamant, à partir de 0,30 carat, nous vous recommandons vivement de ne pas le faire s’il n’est pas accompagné d’un de ces 3 certificats. Muni de cette garantie, vous pouvez en revanche être totalement rassuré. A noter cependant qu’il est préférable de vérifier que le numéro du diamant délivré le laboratoire soit bien inscrit au laser sur le rondiste du diamant de façon à bien garantir la bonne correspondance de la pierre et de son certificat.

 

A quoi ressemble un vrai diamant brut ?

 

Un diamant brut a généralement une forme octaédrique, similaire à celle du zircon cubique, mais également à celle de la moissanite, ou encore à celle de la pyrite. Les confondre est ainsi chose fréquente. Quelques vérifications s'imposent donc pour savoir si un diamant brut est vrai ou faux :
- étudiez la forme du diamant qui doit être comme suit : Octaèdre à huit faces triangulaires doté de douze arêtes et de six sommets, ou cube à six faces carrées avec douze arêtes et huit sommets, ou dodécaèdre à douze faces pentagonales avec trente arêtes et vingt sommets, ou rhombododécaèdre à douze faces en losange avec vingt-quatre arêtes et quatorze sommets.
- utilisez un testeur de diamant
- mesurez l'indice de réfraction de la pierre à l'aide d'un réflectomètre optique temporel qui doit se situer entre 2,407 et 2,451.
- essayez de lire en transparence à travers la pierre à tester. Si vous y arrivez, cela signifie que votre pierre n'est pas un diamant brut.

 

Qu’est-ce que le zircon et le faux diamant en verre ?

 

Le diamant peut aisément être confondu avec des imitations, le zircon en est un parfait exemple. Gemme naturelle du groupe des silicates, sa forte dureté et sa résistance en font une pierre très prisée en bijouterie, en joaillerie et en horlogerie dans la catégorie des pierres fines, par opposition avec celle des pierres précieuses que sont le diamant, le saphir, le rubis et l'émeraude. De forme similaire, avec un fort indice de réfraction, le zircon se décline également sous des teintes proches de celles du diamant : incolore, blanc, rose, vert, brun, rouge, jaune, bleu, rose…
Les bijoux de fantaisie sont souvent fabriqués en faux diamant de verre, aussi appelé strass du nom du joaillier du roi Louis XV. Il s'agit d'une matière en pâte de verre à haut indice de réfraction qui prend l'apparence des diamants de couleurs après l'ajout d'oxydes métalliques. Un autre inventeur de renom est l'autrichien Swarovski qui a su créer des cristaux tellement semblables au diamant, qu'ils s'arrachent littéralement à prix d’or !

 

Que vaut le zircon ?

 

De 80 à 100 euros par carat, le zircon est une imitation au prix abordable. Cette pierre est cependant fragile, raison pour laquelle elle est souvent montée en serti clos. Les gisements se situent essentiellement en Asie mais on en trouve également en France, dans le département de la Haute-Loire.

 

Un diamant rayé est-il un diamant ?

 

Comment savoir si un diamant est vrai ou faux ? : en l'examinant sous toutes ses facettes. La dureté d'un matériau est sa capacité de résistance à la rayure. Elle se mesure à l'aide de l'échelle de Mohs qui comporte 10 degrés, de 1 à 10. du plus tendre au plus dur. Le test consiste à frotter des pointes de différentes duretés sur une facette de la gemme, jusqu'à ce qu'une d'entre elle finisse par la rayer. Résultat des opérations : le diamant a une dureté de 10 ! Autrement dit, si à l'aide d'une loupe grossissante ou d'un microscope, vous voyez des rayures ou bien des bords arrondis et aiguisés sur votre diamant, cela signifie que ce n'est pas un vrai diamant.

 

Le diamant : une pierre qui raye le verre.

 

Encore une astuce supplémentaire pour vous permettre de déterminer l'authenticité de votre pierre précieuse : utiliser son côté pointu pour essayer de rayer du verre. Si vous y arrivez, cela signifie que vous aurez abîmé votre verre, mais consolation, vous êtes sur la bonne piste, votre diamant est très certainement véritable. Pour faire une double vérification, essayez de lire en transparence à travers la pierre. Si vous y arrivez, cela signifie que votre pierre n'est pas un diamant.

 

Un diamant peut-il se casser ?

 

Nous avons déjà évoqué ci-dessus l'exceptionnelle dureté du diamant qui en fait le plus résistant de tous les minéraux. Mais dureté ne signifie pas forcément solidité, car cette magnifique pierre précieuse peut se casser. A l'instar d'une bûche en bois qui peut être aisément fendue dans le sens de la hauteur mais pas dans celui de la longueur, suivant le plan de clivage, le lapidaire saura sous quel angle tailler le diamant sans qu'il ne risque de se briser. Mais cela signifie que votre bijou peut effectivement se casser en cas de choc sous un angle défavorable. Il est donc un objet doublement précieux !

 

Quelle est la différence entre un diamant et un brillant ?

 

Le langage commun assimile fréquemment à tort les termes « brillant » et « diamant ». En effet, le diamant désigne une pierre précieuse, alors que le brillant qui est l'abréviation de « taille brillant », est une façon de tailler le diamant afin de mettre en valeur sa brillance. C'est la raison pour laquelle il s'agit de la forme de diamant la plus prisée à monter en bague de fiançailles : le diamant dit « taille brillant rond ».

 

Un vrai diamant est-il blanc ou existe-t-il aussi des diamants de couleur ?

 

Les diamants ne sont pas nécessairement blancs. Les diamants de couleur existent mais ils sont très rares, en trouver un est un vrai miracle et en posséder un une chance et une joie immenses. Il existe de multiples coloris pour un diamant : le jaune, l'orange, le vert, le bleu, le pourpre, le rose, le noir, le brun et, plus rarement, le rouge. Plus de 300 couleurs de diamants ont ainsi été répertoriées avec pour chacune des nuances diverses. Ce sont des pierres rares (environ 1/10.000) qui prennent ces teintes suite à des phénomènes géologiques spécifiques, résultante d'un processus de mélange d'éléments chimiques et de déformation du cristal. Les diamants colorés sont les plus chers du fait de leur rareté. Plus intense est leur couleur, plus chers ils seront, avec des prix pouvant atteindre plusieurs centaines de milliers de dollars pour des pierres d'un carat ou même moins ! Ils sont classifiés par grade de couleur selon la norme suivante qui prend en considération divers facteurs tels que la tonalité et la saturation :

Pâle (Faint)
Très léger (Very light)
Léger (Light)
Légèrement fantaisie (Fancy light)
Fantaisie (Fancy)
Fantaisie intense (Fancy intense)
Fantaisie vif (Fancy vivid)
Fantaisie sombre (Fancy dark)
Fantaisie profond (Fancy deep)
Pour un diamant de couleur, exigez absolument qu’il soit accompagné d’un certificat de qualité GIA, HRD ou IGI qui atteste que son origine est bien naturelle et que sa couleur l’est aussi.

 

Lire aussi nos articles : 

Diamant le plus cher

L'évolution du prix du diamant