Diamants

Qu'est-ce-qu'un diamantaire ?

diamantaire examinant une bague en diamant

 

L'expert diamantaire dévoile l’étincelante beauté

 

Rien ne concentre autant de préciosité et de magnificence qu’un diamant. La mission du diamantaire est de révéler et magnifier l’étincelante beauté de cette gemme extraordinaire. À la fois, tailleur de pierre, négociant, expert évaluateur, c'est un métier qui possède de nombreuses facettes, qui est riche d'expériences et qui permet d'évoluer dans un monde à part, confidentiel et feutré. Les traditions ancestrales doivent être respectées, afin que la puissante et éternelle beauté du diamant puisse être ce témoin séculaire et survivre à travers les âges.

 

Qu'est-ce qu'un diamantaire ?

 

Issu d'une formation de gemmologue, ou de lapidaire option diamant, il est gardien de toutes les techniques traditionnelles qui perdurent depuis des siècles dans l'art de façonner le diamant. Il coupe, clive, taille et polit la pierre afin de dévoiler au monde toute la magie du diamant dans sa forme la plus parfaite et aboutie. La taille de diamant est un art qui se pratique depuis le XVe siècle. Et les mêmes gestes sont encore reproduits aujourd'hui.

 

Quels sont les gestes de l'artisan ?

 

La planification

 

Avant d'utiliser ses outils, le tailleur de diamant doit impérativement définir la taille au moyen d'un examen attentif des formes et contours du diamant encore brut. Car c'est la forme naturelle de la pierre qui est déterminante pour son usage futur. La pierre est marquée à l'aide d'un feutre avant d'être clivée ou sciée.

 

Le clivage ou le sciage

 

Le clivage consiste à séparer la pierre en deux ou en plusieurs morceaux aptes à la taille, à l'aide d'une lame en fer ou en acier. L'artisan doit faire montre d'une extrême précision dans son geste afin de ne pas trancher mais séparer sans casser. Le diamant étant la pierre la plus solide au monde, l'artisan doit cliver au point le plus faible de la pierre. Avec la patience d'un alchimiste, le cliveur doit réussir à séparer la matière. C'est la première approche pour obtenir le meilleur du diamant brut, dans sa future forme la plus exploitable (tétraèdre). Le sciage est souvent préférable au clivage, surtout lorsque la pierre n'offre aucun point de faiblesse.

 

Le débrutage ou la taille

 

Cette phase cruciale permet la mise en forme définitive du diamant. La pierre est examinée scrupuleusement par le débruteur afin de déterminer les endroits où elle pourra être arrondie, façonnée dans le respect des proportions. L'artisan utilise un autre diamant pour tailler sa pierre et diverses machines de très haute précision.

 

Le facettage ou le polissage

 

C'est la dernière étape pour que le diamant soit une pierre taillée juste et parfaite. Pour autant, diverses actions telles que la mise en huit, le brillantage et le polissage, sont indispensables pour enfin laisser apparaitre les degrés de brillance et la puissance de feu du diamant.

 

Un expert du diamant pour évaluer sa qualité

 

Si la gestuelle du tailleur de diamant doit être précise, minutieuse et parfaitement organisée, son acuité visuelle est tout autant mise à contribution. C'est lui qui détient l'expertise et la connaissance pour évaluer et donner un prix au diamant, afin d'être vendu, au meilleur prix, aux joailliers. Sa qualité est examinée selon des critères précis : les 4 C (carat, taille, pureté et couleur.) Cette sélectivité couronne cet expert dans son art de précision.

 

Mais pour être de meilleur conseil et asseoir sa renommée, le diamantaire doit aussi être capable d'évaluer l'émotion et la vie présente dans cette pierre d'exception. L'indice de réfraction de la lumière, l'éclat, l'histoire de sa taille sont les vibrations de l'âme du diamant savamment taillé. Prêt à être enchâssé dans l'or pur, seul l'artisan est dépositaire de sa naissance et lui seul saura lui offrir son plus beau berceau. Pour l'éternité.

 

Vous pouvez aussi être intéressé par les articles suivants :

 

Comment devient-on diamantaire ?

 

La main de l'artisan

 

Diamantaire à Nice

 

L'oeil du diamantaire